Undead Geekies
Salut à toi, Ô geek !
Notre petite communauté t'ouvre ses portes et te souhaite la bienvenue !

[TEST] X³ Terran Conflict : le space opéra EPIQUE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[TEST] X³ Terran Conflict : le space opéra EPIQUE !

Message par Melgrin_le_nain le Lun 20 Juin - 3:40

Plop !

Ce coup-ci, je dépoussière un jeu qui n'est pas forcément super connu, mais qui bénéficie d'une grosse communauté très active, et les informations sur le net ne manquent pas pourvu que l'on ne soit pas anglophobe.


X3 n'est pas le 3eme opus de la série des X (oui, ils n'avaient plus de budget pour le nom du jeu, alors il ont mis juste une lettre Wink ), mais la troisième épopée et regroupe actuellement 2 jeux complets : Reunion et Terran Conflict.

Wikipedia a écrit:X³: Terran Conflict est un jeu vidéo de commerce, de gestion et de combat spatial développé par Egosoft et sorti en 2008 sur Windows. Il a été édité par Deep Silver, Enlight et Valve Corporation. C'est la suite de X: Beyond the Frontier (1999), de X²: The Threat (2003), et de X³: Reunion dont il reprend le principe, et améliore le graphisme et la jouabilité, tout en apportant des nouveautés.

Après cette approche ultra originale qui consiste en une citation de Wikipédia, je vais ajouter ma sauce. Pour le meilleur ou pour le pire, à vous de me le dire.

Histoire :
Je pourrais vous la taper personnellement, mais je vais faire de l'odieuse repompe, la trame scénaristique, à défaut d'être originale, est bien ficelée et laisse place à de nombreux rebondissements.
Spoiler:
M. RICK 75 a écrit:
Il y a très longtemps dans une galaxie pas si éloignée, une race alien très avancée installe des portails un peu partout parce qu'elle en a marre d'user ses semelles galactiques.
Du temps passe...

Années 2000 à 2387
Les terriens en 2000 et des brouettes font des portails tout seuls et commencent l'exploration et la colonisation du système solaire. Ainsi, ils se connectent accidentellement aux portails des Anciens. Ils découvrent alors un vaste réseau de systèmes, reliés par ces portails inconnus.
Le capitaine Farnham avec un équipage de 12 scientifiques et pilotes font la cartographie de ces systèmes à bord du vaisseau Winterblossom. Ils y trouvent des nombreuses planètes mais aucun signe de vie intelligente, ni l'explication de l'origine de ces portails. Ces portails, bien que basés sur la technologie découverte par les terriens, sont dans un matériau inconnu et indestructible.

Comme La série des films Terminator est tombée dans l'oubli, les terriens font des vaisseaux automatisés pour aller terraformer les planètes de ces systèmes éloignés. Ces vaisseaux sont capables de se reproduire eux-même.
Des colons sont envoyés pour coloniser les planètes habitables.
Les vaisseaux automatisés se mettent à bugger sévère et reviennent sur la terre pour la terraformer, détruisant sur leur passage la plupart des colonies.
Les terriens sont désemparés et essayent de contenir la menace.

Alors que les terraformeurs sont sur le point de détruire la terre, un pirate (? ou un ancien pilote militaire, ça dépend des sources d'informations), Nathan Gunne, rassemble le reste des flottes terriennes, franchi le portail terrien vers les autres systèmes avec à ses trousses l'ensemble de la force d'assaut robotisée.
Ils font péter le portail de la terre et échappent à la menace, (je ne sais comment ils échappent aux terraformeurs. Dans l'explosion du portail? Je crois que la flotte de terraformeurs, qui sera appelée Xenon ensuite, est détruite), coupés de leur planète d'origine.

Les Anciens reconfigurent les entrées et sorties des portails pour en faire un système fermé sur lui-même (l'univers X dans lequel on évolue dans le jeu) mais ils ne se manifestent pas aux différentes races (peut-être pour contenir la menace Xenon?). De l'autre coté, les rescapés à la surface de la terre mettront du temps à récupérer et les vols spatiaux seront abandonnés pendant plusieurs siècles.

Nathan Gunne et la flotte humaine colonisent ce nouvel univers clos (là encore c'est un peu flou. Reste-il des colonies humaines? Une autre version, la dernière entrée du journal de bord, indique que Farnham se serait crashé sur Sonra IV, renommée plus tard Argon Prime).
Le retour ne semblant plus possible les référence à la Terre sont délibérément purgées de tous les livres d'histoire et elle devient une vague légende, les colons s'appelle désormais Argons.
Ils découvrent d'autres races dans cet "univers X".
On n'entend plus parler des terraformeurs.

250 ans plus tard, les origines terrestres sont oubliées (un peu court quand même?).
Des attaques de vaisseaux inconnus se produisent de plus en plus souvent dans l'univers X. Cette race d'intelligence artificielle est appelée Xenon (les anciens vaisseaux terraformeurs humains qui ont continués leur développement).
Une descendante de Nathan Gunne, Nyanna découvre le journal de bord de son ancêtre qui demande de ne jamais laisser la technologie humaine tomber aux mains des Terraformeurs/Xenons (c'est par leur propre technologie que les humains ont réussi à se connecter aux portails des anciens).
Un étudiant en histoire, Martinus Sandas retrouve les traces de l'origine des Argons. Il n'est pris au sérieux par presque personne si ce n'est Nyanna et quelques autres.
Nyanna Gunne et Martinus Sandas (ainsi que 4 autres personnes) achètent un vieux vaisseau (terrien) qu'ils appellent l'AP Gunner en mémoire de l'ancêtre de Nyanna. Cet équipage de 6, les Gunners partent à la recherche du portail vers la terre puis le trouvent (il est inactif car il n'y a rien de l'autre coté). Afin de respecter le souhait de Nathan Gunne, ils détruisent les systèmes électroniques du portail mais ne peuvent détruire sa structure.

Avec les preuves de l'existence du portail vers la terre, les Gunners créent une fondation "la vérité sur la Terre". La fondation arrive à convaincre un nombre croissant de personnes. Les infos sur la Terre sont collectées et compilées dans "le livre de la vérité". En naîtra dans les siècles suivants, la religion des Goneurs qui s'appuie sur ce livre. Le but des Goneurs est de rechercher les véritables origines des Argons.

Les Xenons font de plus en plus d'attaques. Ils détruisent une station Argonne "Antigone" où se trouvait, semble-t-il, Nyanna Gunne. Le vaisseau AP Gunner et son équipage disparait (c'est expliqué dans X2 the Threat car tout tourne autour de ce vaisseau. je ne sais plus, je crois que c'est les Xenons qui l'ont capturé mais ce n'est pas sur).

Prélude aux jeux X:
Année 2905
Un vaisseau Xenon apparait dans le système solaire sans l'aide de portail.
Il est très endommagé par le saut. Les terriens ont depuis, repris la voie des étoiles. Ils récupèrent les restes du vaisseaux et font des recherches sur son moteur.
Le capitaine Kyle Brennan teste la navette expérimentale (X-perimental shuttle) et échoue dans l'univers X.

X Beyond Frontier et X-Tension:
Année 2912
Selon wikipedia dans X Beyond Frontier on pilote la navette expérimentale.
La navette est très endommagée (à cause du saut). Kyle Brennan rencontre d'abord les Teladis qui lui offrent de l'aide (dans le jeu, dans Farnham's Legend il semblerait que ce soit par les Goneurs).
Il finira par repousser une invasion Xenon avec l'aide des autres races en détruisant un vaisseau mère et un secteur est renommé en mémoire de cette bataille (secteur: le triomphe de Brennan).

Les Goneurs récupèrent Brennan et la navette, qu'ils supposent, à raison, venir de leur système solaire d'origine.
Les ingénieurs Argons essayent de réparer la navette mais quand ils testent son moteur, elle disparait l'espace d'un instant pour réapparaître au même endroit.
Les Borons et les Teladis aident les ingénieurs Argons et démontent la navette afin de comprendre sa technologie et ce qui ne marche pas avec le son moteur de saut.
Brennan coincé, il commence à se faire une raison et prend sa place dans l'univers X (X-Tension).
Le major Elena Kho est envoyée (dans une autre navette expérimentale?) dans l'univers X pour secourir Brennan
Il fonde Terracorp avec Elena Kho, afin de retrouver le chemin vers la terre (que désormais la majorité des Argons ignorent).

X2 The Threat:
Année 2934
On incarne Julian Brennan, élevé par sa mère (qui ne connait pas son père et ses origines et porte le nom de Gardna), un jeune pirate se faisant serrer par la police en train de voler un vaisseau, se voit proposer une mission par Terracorp au lieu de purger sa peine. Au fil des missions on découvre nos origines.
Nb: c'est un bien grand mot, en faisant les missions de X2 the Threat, j'étais complètement largué.
Une nouvelle race inconnue débarque, les Khaaks, et fout la zone (elle bousille toute les stations de Bordure présidentielle au début des missions de X2).
Parallèlement aux invasions Khaaks on se met à la recherche de l'AP Gunner. On découvre que notre père était parti le chercher également (espérant y trouver les coordonnées de la Terre, afin de faire marcher le moteur de saut expérimental de sa navette). Avec l'épave de l'AP Gunner (je crois qu'on retrouve sa boite noire, un truc du style) on tombe sur le portail vers la terre, rendu inerte par les Gunners.
Les ingénieurs Borons, Argons et Teladis, nous confient un moteur de saut expérimental qui permet de faire des sauts dans les secteurs Kha'ak, secteurs qui ne sont reliés par aucune porte dans le jeu) au prix d'une grande consommation de photopiles.
Kyle Brennan est dans les pattes des Khaaks (pourquoi je ne sais pas si c'est expliqué...) qui construisent une super étoile de la mort. Que l'on détruit et on récupère son père (la bataille d'Omicron Lyrae dont il est fait référence dans la vidéo d'intro de X3 Reunion). On fait aussi pote avec la fille d'Helena Kho, Saya au fur et à mesure des missions.
Les Khaaks se replient, aucun contact n'a pu être établi avec eux, leurs motivations sont inconnues.
Il n'y a pas vraiment de missions scénario avec les Xenons. Ils occupent certains secteurs, font des attaques mais c'est tout.

Quand j'ai commencé X2, rien n'était expliqué de l'univers. Bref, je n'ai pas compris les histoires autour de l'AP Gunner si ce n'est que c'était un lien vers la terre et que notre père avait disparu. Ce n'était pas central (au jeu) donc ce n'est que peu à peu, en cherchant des infos sur comment faire des trucs (minage, commander d'autres vaisseaux...) que j'ai découvert l'histoire, avec le site Argonopedia. L'histoire bien que très mal amenée par le jeu, avec des ellipses grosses comme la voie lactée, est plus intéressante qu'elle ne semblait l'être. Le scénario n'étant qu'une partie infime du jeu (se développer dans l'univers) ce n'était pas génant.

X3 Reunion:
Le scénar d'X3 était super mal raconté, pire encore que X2, j'ai l'ai délaissé dès le début car le buster livré au départ ne faisait pas le poids puis fait un peu rapidement une fois bien équipé (bien 40h de jeu après). J'éditerai le message si quelqu'un à des souvenirs plus précis que les miens.
L'histoire d'X3 reprend directement après les missions de X2 et ne tient pas compte de ce qu'aurait pu faire le joueur de lui-même (comme être le Kingpin de la galaxie).

On a récupéré notre père qui est dans le coma.
Les Goneurs ainsi que la présidente des Argons (enfin il y a plusieurs personnages...) nous envoient sur la piste d'un artefact mystérieux au main de pirates, les Yakis.
Tout le long du jeu on va partir à la recherche de cet artefact mystérieux. On le récupère. Il faut plein de Nividium et les Paranides capitalisent dessus. Le Nividium serait à la base de la technologie des portails des anciens, permettrait leur création. Il y a des embrouillent entres races (c'est à dire hors Xenon et Kha'aks). Kyle Brennan sort de son coma, les flottes Kha'aks réagissent à son réveil et lancent des attaques (pour le récupérer). Il est considéré comme une menace pour la sécurité Argonne. Il s'échappe à bord d'un vaisseau et nous apprend que les Kha'aks vivent à l'intérieur d'astéroïdes à haute teneur en Nividium et que ce sont les forages Paranides dans des secteurs reculés qui ont déclenchés les hostilités. Les Kha'aks ne distinguent pas les races entre-elles et les perçoivent toutes comme hostiles.
On va vers le secteur du portail terrestre (je crois) Fin des Hérétiques (2 secteurs au nord après la bataille d'Omycron Lyrae à la fin de l'histoire dans X2).
On active le portail vers la Terre (mais il n'est pas stabilisé). Kyle Brennan refait surface et franchit le portail ce qui attire les Khaaks massivement.
Il y a pleins de vaisseaux Argons, Teladis et Borons qui prennent chers.
On stabilise le portail et on le traverse (ça c'est une scène cinématique avec le moteur du jeu), on voit la terre et on est récupéré par une immense flotte qui approche. Kyle est à bord.
Les terriens prennent le portail vers l'univers X et pacifient la zone.
La flotte terrienne garde le portail vers la terre et défend quiconque d'approcher jusqu'à nouvel ordre car ils se méfient des dangers potentiels de l'univers X.
Kyle repart vers la terre comme ambassadeur.
Julian reprend la route vers Argon Prime.

La flotte terrienne qui garde le portail, les missions du scénario terminée, est hostile si on s'approche trop. Il ne se passe rien quand on traverse le portail (avec un vaisseau rapide c'était faisable en esquivant les tirs) et je ne me suis pas assez développé pour détruire tous les vaisseaux terriens. C'était possible comme tout dans le jeu mais après vraiment beaucoup, beaucoup d'heures de jeu et des flottes importantes.

Détails et choses peu sures:
Il y a aussi l'intervention au fil des missions, d'un vaisseau pouvant se rendre invisible, qui appartiendrait à un Sohnen (quand j'ai rédigé les premières versions, j'avais totalement oublié).
Les Sohnens sont une race mystérieuse en contact avec les Anciens (et/ou leur incarnation physique dans l'univers). Il n'y a pas de contact avec eux et les autres races.
Je crois qu'il en est fait mention dans des descriptions de secteurs Borons et une légende voudrait que ce soit eux qui ai aidé les Borons à obtenir la technologie du vol spatial (de mémoire).
Dans X3 Reunion, il y a la graine (l'artefact alien) et des cristaux (en Nividium?). Je crois que c'est l'alien Sohnen qui donne la technologie des portails aux Paranides. Bref, il y a un truc comme ça mais c'est très flou et on ne comprend pas bien dans le jeu.
Après sur les portails, je ne sais plus si le portail vers la Terre est détruit (physiquement) mais je crois me souvenir qu'il est reconstruit et que les morceaux s'assemblent grâce à la graine et aux cristaux. Dans la cinématique d'intro de X3 TC, on voit bien un morceau de portail des Anciens qui dérive. Dans X2 et X3 il y a aussi un (ou plusieurs, peut-être dans un secteur inconnu) portail détruit. Le portail vers la terre était-il physiquement détruit, je ne me souviens pas mais comme l'historique semble indiquer que ni Nathan Gunne, ni Nyanna Gunne n'ont réussi à détruire physiquement ces portails, je suis resté assez vague).
Je n'ai pas précisé car là aussi c'est flou mais il me semble que le Sohnen donne la technologie de cloaking device aux Paranides et qu'il font des expériences sur les cristaux et les portails dans une station invisible.

-----
Voilà, il y a probablement des erreurs mais ça donne une base pour appréhender l'univers du jeu. Beaucoups des infos ici viennent du site Argonopedia (très bon site mais pas à jour pour X3 Reunion et X3 TC), d'autres de Wikipedia et du forum d'Egosoft.


Donc, si je fais un résumé :

- Au départ, en 2000 et des brouettes, les Terriens développent un système de saut interstellaire, qu'il parviendront à mettre en relation avec d'anciens portails aliens reposant sur une technologie similaire, et parcourront un univers a priori assez désert. Puis, Skynet leur pète à la gueule, mais en version interstellaire : ils s'appellent les terraformeurs au lieu de s'appeler Terminators, mais le principe est le même. Pour sauver la terre de la destruction, les terriens détruisent le système de saut qui relie le système solaire au reste de la galaxie. La terre est sauvée. (on est alors en 2300 et des pelleteuses)

- Quelques siècles plus tard, les survivants terriens qui ont été bloqués de l'autre côté du portail bloqué ont presque tout oublié de leurs origines, conséquence de la volonté des premiers exilés de ne permettre aucun moyen aux terraformeurs de retrouver la Terre. Ils se font appeler "Argons" et vivent sur Argon Prime (référence aux Argonautes Wink ).

- Surgit alors du fond de l'espace un vaisseau abîmé à bord duquel Kyle Brennan, un terrien, et reconnu comme tel par une poignée d'illuminés (les Gonners) va tout faire pour revenir sur son monde natal. Après de nombreux déboires, il va créer un empire commercial interstellaire, se marier et avoir un fils, Julian Brennan, le héros de X3 : Réunion.

- à la fin de REUNION, le portail vers la Terre est rouvert (d'où le titre du jeu), Kyle retourne sur Terre, laissant Julian derrière lui (la haine), et au moment de l'ouverture, les Khaaks, une race extraterrestre qui n'aime pas du tout Kyle, envahit le système du portail de nouveau en fonction, mettant une raclée à la flotte alliée (Argons + Extra Terrestres). Les Terriens arrivent par le portail, et déploient une flotte impressionnante qui lamine les Khaaks en quelques minutes, mais interdit à tout appareil allié de s'approcher du portail vers la terre. Ils redoutent le retour des Terraformeurs, nommés Xenon dans l'univers de X.

Terran conflict commence dans cet univers hostile où les Terriens se montreront particulièrement suspicieux de tout ce qui vient de l'univers de X.

Image : La carte des secteurs de X3 réunion. Comptez-en un bon paquet de plus dans Terran Conflict
Races :
Il y a de nombreuses Races dans l'univers de X, mais seuls les humains (argons) sont accessibles sur un jeu fraîchement installé. En fonction des résultats obtenus dans une partie, de nouveaux scénarios de départs sont accessibles. Mais seuls les 3 scénarios de départs ont la "Trame Scénaristique" activée par défaut.
Le background des races détermine les caratéristiques techniques intéressantes de leurs vaisseaux ou de leurs stations spatiales. Et on développe, en fonction de nos actions, une réputation auprès de chacune de ces races, qui détermine quelles technologies elles sont prêtes à nous vendre et quels secteurs sous leur domination on a le droit de visiter.
Je mets un spoiler pour que ça ne fasse pas trop "pavé".
"Races":
Terriens :
Humains vivant dans le système solaire dont les compétences techniques sont hors normes. C'est la race qui développe le plus rapidement de nouvelles technologies. Notamment en matière d'armements et de propulseurs.

Argons :
Descendants des Terriens "abandonnés" dans l'univers de X après la guerre des Terraformeurs, aussi nommés Xenons, des IA particulièrement hostiles.

Goner :
Groupe d'Argons s'étant émancipé du gouvernement d'Argon Prime pour faire des recherches sur la Terre et retrouver leur monde d'origine. Avec leurs recherches, ces fanatiques ont remis la main sur les technologies de Saut, et dans Réunion sont les seuls à fournir les moteurs de saut individuels.

ATF :
Groupe Terrien destiné à lutter contre les IA aggressives. Paranoïaque et xénophobe.

Borons :
Race semi aquatique à tendance pacifique et calme. Développent des vaisseaux dont l'apparence est presque organique. Leurs vaisseaux s'inspirent du milieu aquatique d'origine, et on retrouve des vaisseaux légers rapides ou d'énormes vaisseaux marchand sans armement.

Teladis :
Une race d'aliens qui vit essentiellement autour du commerce et du profit. Pas de super vaisseau de guerre ou de super chasseur, pas de luxueux vaisseaux de tourisme, mais du tonnage à ne plus savoir quoi en faire. Le commerce est TOUT pour un Teladi et de son chiffre d'affaire dépend son statut social.

Paranid :
Les Paranid forment une société théocratique extrêment orgueilleuse et pourrie de l'intérieur par l'appat du gain. Ils vivent autant que possible en autarcie et il est très difficile d'obtenir leur soutien. En revanche, ils possèdent d'excellents vaisseaux, notamment les intermédiaires.

Split :
Je ne m'y suis pas trop intéressé. En dehors du fait que c'est chez eux qu'on trouve les vaisseaux les plus rapides du jeu. C'est une société clanique et belliqueuse.

Pirates et Yaki :
Ce sont un peu le Ying et le Yang de la communauté criminelle de X. Notez que vous POUVEZ rejoindre les pirates (pas évident) à condition de vous mettre à dos une bonne partie du reste de la galaxie. Les vaisseaux pirates ont généralement des armes uniques dérivées des armement traditionnels, aptes à lutter en infériorité numérique. Devenir Pirate a un peu tendance à vous bloquer pour la trame scénaristique.

Khaaks :
Prononcer "KhaaRk". Espèce extraterrestre qui fonctionne avec un esprit de Ruche. Possèdent en guise d'armement des BEAM (rayons continus) qui font Trèèèèèès mal aux petits vaisseaux. Ce n'est qu'en fin de partie, lorsqu'on possède un battlecruiser, qu'on peut vraiment rire de leur armement et leur exploser leurs vaisseaux en riant. Un khaak isolé est une partie de plaisir, mais leur côté "insectes en ruche" fait qu'on les trouve en groupe. Attention, un seul écho radar ne veut pas dire qu'il n'y a qu'un seul vaisseau, car ils peuvent regrouper et dissocier leurs petits vaisseaux à l'envie (cluster).

Xenon :
Nom donné aux terraformeurs. Ce sont des vaisseaux de technologie terrienne entièrement automatisés qui ont pété un court-jus et depuis veulent raser l'univers. Oui, c'est moche. Certains de leurs vaisseaux sont absolument géniaux. Entrer dans un secteur Xenon sans BattleCruiser est un pari risqué, et souvent mortel.

Une galaxie plate ?
Un truc qui m'a choqué la première fois que j'ai joué à X3, c'est que la Voie Lactée de l'univers de X est probablement la seule galaxie à ma connaissance qui soit orientée NORD-SUD !!!! affraid

Toutefois, une galaxie est globalement plane, et on peut imaginer que les cartes soient orientées sur les portails des secteurs. Admettons. Au final, ça simplifie bien la vie, et le jeu est assez compliqué par ailleurs.


Image : Un croiseur Terrien en train de détruire un Carrier Xenon

Principe de Jeu :

Bien, maintenant qu'on a posé quelques bases et que vous voyez dans quel genre d'univers on évolue, voyons comment ça se passe dans le JEU !





IMAGE : menu lancement nouvelle partie dans "X3 reunion"
Débuter une nouvelle partie :
Si vous n'avez pas opté pour Terran Conflict, bon courage pour comprendre les commandes et les menus. J'ai commencé avec Reunion et il m'a fallu un mois et demi pour comprendre vraiment comment fonctionnait le jeu en détails. Et il me manquait encore pas mal de subtilités.

Donc, logiquement, on veut commencer une partie sur un jeu. Donc, on clique sur "nouvelle partie" puis on choisit un scénario de départ. Par défaut on en a six, et la bonne nouvelle est que, dans Terran Conflict, on pourra vivre la trame scénaristique quelque soit le scénario de départ. En revanche, nous n'incarnerons pas Julian Brennan comme dans Reunion si on ne le fait pas, et c'est triste. Alors, optons pour le humble marchand car honnêtement, même en partant avec cet avantage, on va en chier Very Happy.
NB : 100.000 crédits de départ peuvent paraître énorme. Il n'en est rien. D'une part, il ne faut pas perdre de vue qu'un destroyer coûte environ 100 Millions de crédits avec son équipement, d'autre part on peut être aussi riche qu'on le souhaite, sans réputation on ne peut rien acheter. Ensuite, on peut changer le nom du perso à tout moment, et on ne voit jamais son avatar. Pour finir, le scénario de départ détermine une faction privilégiée, donc si on prend Terran Defender, on part avec les meilleurs vaisseaux de guerre et on développe plus sa réputation avec la Terre. Logique. Mais les Argons ont une "sous-race" qui est en fait une multi-stellaire, nommée OTAS, qui fournit d'excellent vaisseaux et exploite la réputation Argon. Donc, pas de regrets !

On se retrouve directement dans un vaisseau, au milieu de l'espace, et un micro-tutoriel va nous apprendre le B-A BA du fonctionnement du jeu. Hélas, c'est très très peu. Si vous vous sentez paumé, c'est normal. Toutes les touches correspondent à une fonction, et la plupart ont aussi une fonction si on la combine avec ALT, CTRL, ou même SHIFT. Bref, l'apprentissage sera long. Heureusement, en début de partie, le vaisseau est tout nu, et on a besoin d'en connaître que très peu. En tout cas, mon premier ressenti a été "Ooouuuh ! mais que c'est joli !" Oui, depuis Privateer, ça fait un joli choc Smile. Au niveau des commandes, le tutoriel permet de prendre en main le vaisseau, qui n'est pas forcément intuitif. Comme dans beaucoup de jeux Space Op', il faut gérer la répartition d'énergie délivrée par le générateur. Et encore, les boucliers sont sphériques, donc pas de bascule d'un bouclier sur l'autre comme dans Star Wars.

Surtout, n'appuyez pas sur E : c'est l'EJECTION, et vous vous retrouvez en combi, dans l'espace, et le moindre choc est mortel. Sortir de son vaisseau donne accès au "Rayon Réparateur" et permet de réparer un vaisseau. Lentement. Cela peut dépanner, mais il vaut mieux sauvegarder avant. Si jamais cela vous arrive, visez votre vaisseau, et si vous êtes assez près, la touche E permet de le réintégrer. C'est aussi ainsi qu'on récupère un vaisseau abandonné.

A ce propos : sauvegardez SOUVENT ! On a vite fait de mourrir bêtement dans ce jeu : en s'approchant trop près d'un groupe de vaisseaux ennemis, en s'approchant d'un portail au moment ou un BattleShip arrive depuis l'autre côté, en percutant une station, en brulant dans l'atmosphère d'une planète...

Parlant de planètes : Non, on ne peut pas se poser sur les planètes. Oui, ça limite énormément, mais pas tant que ça : le parti pris de X est que tout se fait dans l'espace, à bord de stations parfois gigantesques (attendez d'avoir mis les pieds dans le secteur de la Terre avant de dire que c'est que des petites stations Very Happy). On peut en revanche s'arrimer à des stations. Au début, je recommande le pilote auto. Avec la pratique, on peut le faire à la main et gagner du temps.

A propos des déplacements : Au début du jeu, on n'a qu'un seul petit vaisseau, des moteurs pourris et pas de propulseur de saut. Donc tout déplacement, même en se limitant à l'espace argon et son voisinage immédiat, tout est très long. Il est possible de compresser le temps en appuyant sur Shift + J (de mémoire), par défaut réglé sur x6, réglable entre x2 et x10. Plus le facteur de compression est important, plus ça pompe sur les ressources processeur, donc ne soyez pas trop gourmand si votre machine est modeste. Il vaut mieux un facteur x4 qui tient la route qu'un x10 qui saccade à mort.
Sachez qu'une fois que votre système est bien rodé, il n'est pas rare de lancer le jeu une nuit et de laisser tourner en vitesse max pour engranger du pognon Wink Certes, on n'est pas là pour réagir aux contretemps, mais généralement ça se passe suffisamment bien pour qu'on prenne ce risque Very Happy.
Mais comment est-ce possible ? Parce que le jeu, comme précisé dans la définition de Wikipedia, regroupe de nombreux aspects. D'ailleurs, même si vous voulez surtout réaliser la trame scénaristique, il y a plusieurs moments dans le jeu où vous aurez besoin d'un plus gros vaisseau ou d'une masse d'argent assez phénoménale (plusieurs millions) donc il faudra prendre le temps de gagner cet argent.

L'objectif est de savoir doser micro et macro gestion. J'y reviens juste après vous avoir parlé des portails.

Les portails :
Tous les déplacements dans X reposent sur l'utilisation, directe ou indirecte, des portails. Ils relient les secteurs entre eux. Par défaut, comme vu dans mon aparté sur la platitude relative de la galaxie, et il y en a généralement quatre, indiqués par les lettres N, E, S et W. Oui, une galaxie plane et orientée... Quelqu'un a dit "Euclidienne" ? Very Happy

Bref, ne restez pas trop dans cette représentation de l'espace, les développeurs ont fait exprès de planquer des portails un peu partout, là où on ne les attends pas, en "hauteur", très loin, masqués... Je me souviendrai longtemps d'un portail dont je connaissais l'existence pour avoir vu un vaisseau plopper sur mon echo radar loin de tout... et que j'ai retrouvé à 500 clics du centre du secteur, très loin sur l'axe des Y, planqué derrière un astéroïde pour masquer sa luminance. Quels fourbes ces développeurs.
D'ailleurs, les secteurs de l'espace argon ou boron sont très petits, et on les trouve même ridicules, mais ceux de la périphérie sont tellement énormes qu'il vous faudra un temps monstrueux, même en x10, pour les traverser...

Image : une corvette pirate en train de prendre cher devant un portail

Les techniques de gestion :
La MICRO GESTION :
vous êtes dans votre vaisseau et chaque action est déterminée par vos choix direct. Cela peut être le pilotage direct du vaisseau ou l'ordre à un vaisseau de la flotte de se déplacer vers tel ou tel point. Néanmoins, c'est du "une action/un clic".

La MACRO GESTION :
Vous configurez les vaisseaux pour s'automatiser et faire leurs propres choix, cela impose de nombreux modules supplémentaires coûteux à l'achat, mais rentables sur le long terme. Une flotte de vaisseaux marchands équipés du module de commerce MKIII peut vous rapporter des millions par heure, sans que vous n'ayez à mettre le nez dedans.


Image : Amarré à une station, en plein commerce.


Dernière édition par Melgrin_le_nain le Jeu 23 Juin - 6:51, édité 14 fois
avatar
Melgrin_le_nain
Undead-geekies-Master of the dead
Undead-geekies-Master of the dead

Taux de Megeeklorien : 855
Messages : 721
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Forgefer

Geek passeport
Mode actuel: Samuraï
Code Genegeek: Computer Geek

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les vaisseaux et les stations et les missions de X

Message par Melgrin_le_nain le Lun 20 Juin - 4:32

1. Les Vaisseaux :

Les vaisseaux sont triés par CLASSE et à chaque classe correspond un type d'armement, de bouclier et de fonctionnalités. Chaque classe a un sigle pour la repérer, et bien les différencier est primordial, ne serait ce que pour évaluer une menace alien.
Notez, sur l'image de comparaison, le point entouré dans le cercle rouge. C'est un Buster, le M4 argon avec lequel on commence l'aventure normalement. On se sent petit, n'est ce pas ?

M0 : Mothership (Vaisseau Mère). Il y en a trois dans le jeu : un XENON, un GONER et un terrien. (le terrien est juste... heuuu, invraisemblable ?). Il n'y a pas plus gros, plus solide, plus puissant. D'ailleurs, ce ne sont pas des vaisseaux à part entière, mais plus d'immenses stations orbitales armées. Le joueur pourra avoir un M0 à l'aspect unique, non pilotable et non déplaçable, en terminant la trame scénaristique principale.

M1 : Carrier (Porte-Aéronef). Les plus gros vaisseaux disponibles à la construction et au pilotage. Ils semblent un poil moins cher à construire que les M2 (Destroyers), mais c'est oublier le coût des soixante (en moyenne) chasseurs qu'il faudra acheter et équiper pour remplir les baies de ce mastodonte. Moins puissamment armé et moins protégé qu'un destroyer, sa puissance peut néanmoins surpasser ce dernier par l'emport de chasseur M3+ entièrement équipés. Il est plus difficile à employer, mais pour le joueur chevronné, c'est un bijou.

M2 : Destroyer (Cuirassé). Le cuirassé est le plus gros vaisseau de guerre disponible, juste derrière le Carrier (dont il reprend souvent l'essentiel des apparences). C'est de loin le plus bourrin, mais aussi le plus lent. Avec un seul destroyer bien équipé et bien manoeuvré, un pilote peut raser un secteur entier. Ceci dit, pour s'offrir ce luxe, le joueur devra débourser la modique somme de 100 millions de crédits (environ 40 millions pour la structure et 60 millions pour l'équipement, qui coûte la peau du cul). Le gros défaut est l'absence de baies pour chasseurs et une capacité de stockage tout juste suffisante pour les missiles. Du coup, l'usage qu'on en fait est assez exclusif.

M3 : Heavy Fighter (Chasseur Lourd). Le chasseur lourd est le mieux armé des chasseurs, mais aussi généralement le plus lent et le moins maniable. Ceci dit il reste un excellent compromis et une valeur sure. Certains M3 embarquent une ou plusieurs tourelles, et il existe des modèles M3+ encore mieux équipés. Normalement, quand on a un M3(+), on le garde un moment et on commence à accumuler les victoires.

M4 : Fighter (Chasseur). Le vaisseau lambda, normalement celui avec lequel on commence l'aventure. C'est assez rapide, fragile et ça tape pas très fort. Il existe des modèles M4+ qui peuvent rivaliser avec un M3 sans trop perdre en vitesse de pointe.

M5 : Scout (Eclaireur). C'est le A-wing de l'univers X. Super léger, super maniable, super rapide, et ultraaaa fragile ! Certains de ces M5 filent à plus de 500 m/s et permettent de reconnaître de grandes zones tout en slalomant entre les tirs adverses. En revanche, une erreur et on fini en poussière d'étoiles (Hubert, si tu m'entends, j'ai adoré ce bouquin).

M6 : Corvette. On commence à taper dans du lourd, mais ces gros machins sont toujours capables de s'arrimer à une station spatiale lambda. C'est peu maniable, mais ça avance encore assez bien, ça tape fort, ça possède de une à six tourelles qui roxent du poney, et ça encaisse vraiment pas mal. Des modèles M6+ sont disponibles pour les plus bourrins qui veulent rester sur une classe corvette. Il existe un M6+ qui possède deux baies d'arrimage pour chasseur, ce qui en fait un M7 miniature capable de s'arrimer à toutes les stations. Une merveille.

M7 : Frégate. Soyons clair, le M7 est un mini-destroyer ! La puissance de feu est juste un cran en dessous, et ils encaissent aussi bien qu'un Carrier. Le défaut vient du générateur qui est moins bon, donc un M2 tiendra beaucoup plus longtemps sur la même énergie déflectrice, mais quand même. Niveau maniabilité, c'est nettement mieux, et question vitesse de pointe, on trouve des M7 qui croisent aussi vite que des M6 (ou les plus lents des M3). De plus, contrairement au M2, les M7 possèdent des Baies de Chasseurs et peuvent embarquer de 2 à 6 chasseurs, modèles M3 à M5. Donc, on embarque généralement un M5 amélioré et un M3+ bien velu, et on se retrouve avec une plateforme multi-rôle extrêmement complète. Il est même possible (quoique difficile, ça dépend du modèle) de tenir tête à un M2 et de le mettre au tapis. C'est THE jouet du joueur chevronné.

M8 : Bomber (bombardier) : ce vaisseau spécialisé est gros, trop gros pour rentrer dans un carrier, ce qui limite considérablement son utilisation. Son armement est exclusivement constitué de missiles et de bombes, onéreux. Son utilisation judicieuse peut changer le cours d'une bataille, mais le plus souvent, vous y perdrez du pognon. A tester, sans plus.


TL : Large Transporter Souvent plus gros que les M1, ces énormissimes vaisseaux permettent de transporter et de construire des stations orbitales. Ils sont lents, pratiquement impossibles à manier et sont moins solides que des M6, donc à protéger précieusement car tant le vaisseau que son contenu coûte une fortune. Il est possible de louer les services d'un TS qui n'est pas occupé.

TP : Person Transporter Convoyeur de passager. Généralement, c'est un TL en plus rapide et moins de capacité d'emport. Il sert assez peu.

TS : Transporter Standard : Conteneur motorisé pour le transport de marchandise. Généralement peu onéreux à construire, il s'avère vite rentable si on fait attention à ne pas l'envoyer dans les secteurs qui craignent. Les Borons possèdent le Dolphin, un transporter ayant une capacité de 14 000, et non armé, qui est juste merveilleux pour le commerce.

Screens :


Le M6 argon :


Le joueur en combi dans l'espace qui répare un chasseur




2. Les Stations :
Les stations sont les usines de X. Elles sont dépendent d'un type de ressource (3) et sont classées par taille (de S à XL). Toutes les races ont des stations similaires, sauf les terriens qui ont vu les choses en grand.

Ressources :
Type 1 : Primaire
Les ressources Primaires comportent les éléments basiques comme la nourriture, les photopiles et ce genre d'éléments en bas de la chaîne de construction. C'est un marché assez juteux en début de partie.

Type 2 : Secondaire
Les ressources secondaires viennent de la transformations des primaires et sont rarement exploitables en l'état (Genre, on met des photopiles, et on produit des batteries, mais les batteries ne servent à rien, il faut les ammener à une station qui produit des lasers).

Type 3 : Tertiaire
généralement gourmandes en ressources de type 1 et 2, les ressources tertiaires sont les produits finis destinés à la vente : Armements, boucliers, satellites...


3. Les missions :

Le jeu Terran Conflict est beaucoup plus accessible pour les nouveaux joueurs, certes grâce à son interface retravaillée, mais surtout pour le nouveau système Fight, Trade, Build, Think.

Cela signifie que des missions hors scénario, aléatoires, sont disponibles. Elles sont donc regroupées selon les quatre catégories que je viens de nommer.
Catégorie Icone Missions possibles
Fight Cible Rouge Escorte (Dur) - assassinat (variable) - Partrouille (variable)
Trade Dollar Vert Achat de marchandises - Transport de biens
Build Briques Vertes Construction de stations. Nécessite un TL
Think Ampoule Blanche Scan d'astéroïdes - Taxi - Exploration - Récupération d'épave

Pour accepter une mission, il faut repérer dans l'espace, au dessus des cadres de sélection des stations ou des vaisseaux, les icones qui vous intéressent. Puis entrer en contact avec le PNJ qui propose la mission, un briefing simplifié s'ensuit, on clique sur OK puis on peut accepter ou refuser la mission. Chaque mission a une difficulté (de Trivial à Very Hard) qui détermine, de façon proportionnelle à vos rangs, les difficultés que vous rencontrerez et les récompenses que vous obtiendrez.

L'avantage de ces missions est multiple :

1) Souvent, vous gagnerez de l'argent de façon non négligeable. N'oubliez pas qu'une mission BUILD qui propose une récompense de 3 millions prend en compte le fait que vous devez trouver, acheter, et poser la station au bon endroit si vous voulez toucher votre dû, sinon tout est de votre poche. Et finalement, 1 heure pour une telle mission peut être très court. Surtout que le compte à rebours s'accélère en compression temporelle.

2) Cela améliorera votre réputation auprès de la race du donneur de mission rapidement. Ainsi, vous aurez accès à de meilleurs vaisseaux.

3) Si vous optez pour certaines missions vous contribuerez à l'amélioration de vos capacités de commerce : Une mission THINK de scan d'astéroides vous rapportera souvent gros, et en plus vous pourrez revenir exploiter les astéroides intéressants. Une mission BUILD vous permet de poser une nouvelle station dans un secteur, autonome et mieux approvisionnée que les vôtres, et les stations sont le coeur du système commercial de X. Avec de l'acharnement, vous pouvez trouver énormément de ressources dans un seul secteur, ce qui peut aussi vous aider à entraîner vos Représentants Commerciaux MKIII.


Dernière édition par Melgrin_le_nain le Jeu 23 Juin - 8:05, édité 13 fois
avatar
Melgrin_le_nain
Undead-geekies-Master of the dead
Undead-geekies-Master of the dead

Taux de Megeeklorien : 855
Messages : 721
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Forgefer

Geek passeport
Mode actuel: Samuraï
Code Genegeek: Computer Geek

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Conclusion du test X3TC

Message par Melgrin_le_nain le Lun 20 Juin - 4:32

VERDICT :

Graphismes : 16/20
C'est très joli, c'est cohérent, chaque race a un style graphique différent qui reflète ses origines et son comportement, c'est juste comme il faut. Certes, on a vu plus joli, mais c'est néanmoins très réussi. C'est en tout cas très immersif.

Jouabilité : 13/20
En nets progrès avec Terran Conflict, l'interface reste particulièrement absconse pour le neophyte. Un tutoriel a été ajouté, mais il est particulièrement maigre, à tel point qu'il est conseillé de jouer à la démo de X2 pour apprendre les bases, car elle comporte un tutoriel plus complet sur la macro-gestion. A améliorer.

Bande Son : 16/20
Les musiques sont carrément Space Op', j'adore., et rien à faire, les vaisseaux font du bruit quand ils tirent, mais seulement quand on est près. Ceci dit, il est crédible d'entendre le bruit de ses propres cannons ou de son moteur car cela se transmet dans le fuselage. Pis un jeu entièrement silencieux serait triste. Donc j'adhère. Les voix sont relativement convaincantes (en anglais, paraît que la VF pue), mais les animations des visages sont pitoyables. On fait avec, ce n'est pas le coeur du jeu.

Durée de vie : 20/20
Il paraît que la perfection n'existe pas. Toutefois, si un jeu mérite la meilleure note pour sa durée de vie, c'est bien X3. L'univers de X3 est construit pour qu'une partie vous occupe au minimum pendant un mois. Vous pouvez poursuivre une partie pendant une année et toujours trouver de nouveaux objectifs pour asseoir votre empire interstellaire. Il est possible d'être entièrement indépendant et de sortir des vaisseaux amiraux à la chaîne pour dominer l'univers. Sinon, on peut aussi se concentrer sur la trame scénaristique et dire qu'on a "fini le jeu" bien avant tout cela, mais c'est passer à côté d'un énorme aspect du jeu.

Note globale : 17/20
X3 : Terran Conflict a un scénario un poil en deçà de celui de Reunion, mais son interface nettement plus aboutie le rend plus abordable. Je lui colle un 17 car c'est un jeu sans équivalent aujourd'hui, réellement immersif, qui regorge de détails bien pensés, et propose une galaxie cohérente, vivante, et dynamique dans laquelle il n'est pas forcément évident de faire son trou. Mais pour celui qui s'acharne, X3 est aussi le jeu qui assouvit les désirs de domination galactique du joueur.




BONUS : le lien vers un WIKI simple et plutôt complet


Dernière édition par Melgrin_le_nain le Jeu 23 Juin - 7:45, édité 3 fois
avatar
Melgrin_le_nain
Undead-geekies-Master of the dead
Undead-geekies-Master of the dead

Taux de Megeeklorien : 855
Messages : 721
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Forgefer

Geek passeport
Mode actuel: Samuraï
Code Genegeek: Computer Geek

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [TEST] X³ Terran Conflict : le space opéra EPIQUE !

Message par Melgrin_le_nain le Lun 20 Juin - 7:49

Je me permets un post supplémentaire pour signaler que le test est fini. j'ai ajouté de nombreuses images de diverses sources, et inclus des liens tels que l'image de comparaison des vaisseaux (oui, les plus gros sont vraiment gros Smile ) et le wiki. (enfin, UN wiki, y'en a plusieurs, la communauté est active).

Un ptit mot à propos du modding :
Comme tous les jeux "à communauté" de nombreuses modifications / ajouts sont disponibles pour améliorer / modifier l'expérience de jeu. Certains mods sont esthétiques aussi, améliorant le look des vaisseaux. J'ai vu un mod pour les vaisseaux Borons, c'est juste magnifique.
Il existe des mods Battlestar Galactica ou Star Trek qui modifient l'apparence des vaisseaux radicalement...
Et d'autres mods encore qui rééquilibrent le jeu où qui améliorent l'IA.


RECOMMANDATION :
Si vous craquez pour X3 : TC , je recommande la visite de la page officielle des mises à jour pour basculer le jeu en 3.1 et la page des bonus pour installer des petits plugins super sympathiques et officiellement suivis.

Le jeu est disponible sur STEAM, et pour les linuxiens, X3 reunion est disponible nativement.
avatar
Melgrin_le_nain
Undead-geekies-Master of the dead
Undead-geekies-Master of the dead

Taux de Megeeklorien : 855
Messages : 721
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Forgefer

Geek passeport
Mode actuel: Samuraï
Code Genegeek: Computer Geek

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [TEST] X³ Terran Conflict : le space opéra EPIQUE !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum